IMG_2772

J'ai naïvement pensé que je pourrai venir écrire ici les quelques jours avant et après mon déménagement. Pauvre petite fille candide que je suis!

Il y a à peine 10 jours, aidée de quelques membres honoraires de ma garde rapprochée, j'ai rempli à ras bord 2 grands camions. Ils contenaient toute ma vie matérielle et beaucoup de mon âme. Après bien des déboires et autres remaniements afin que tout rentre et notamment mon matelas que de mauvaises volontés ont voulu abandonné sur place, nous avons pris la route.

Arrivés à bon port quelques 3h45 plus tard, à 20h donc, je me suis enfin rendue compte que décharger les camions et dormir dans ma nouvelle maison allait être bien difficile. Mais c'était sans compter le comité d'accueil qui nous attendait avec une bière dans une main et une tarte dans l'autre pour faire passer la pilule de la décéption.

Je vous passe les détails burlesques de l'emménagement le lendemain pour ne retenir que l'essentiel: j'ai réussi du premier coup et surtout toute seule à installer une nouvelle box internet, un machin truc bidule pour avoir la télé grâce à cette box et même que ça fonctionnait... (bon depuis le temps, la télécommande du machin truc bidule semble avoir rendu l'âme, la connexion est parfois tellement capricieuse que mon fils refuse d'ouvrir les derniers cartons parce qu'il a décidé que nous allions déménagé d'ici environ 6 mois mais j'étais quand même bien fière!)

La journée à été très très longue, faite de "je mets ça où ?" avec la réponse invariable de l'un de mes frères à base de DTC alors que je n'avais pas encore installé la fameuse boîte à gros mots! Il fallait donc tout répartir, tout placer, tout commencer à ouvrir et surtout faire les yeux doux quand un truc bien lourd se présentait et qu'il fallait annoncer aux porteurs que bien évidemment ça allait dans la chambre en haut...oui oui, celle qui est la plus loin!

Bon on s'est quand même bien marrés et après une dure journée, nous avons passé notre première nuit à la maison.

Depuis ce jour, les cartons s'amenuisent chaque jour, il reste invariablement ceux que je n'ai pas envie d'ouvrir et notamment le carton bordel avec tout ce que j'ai trouvé les derniers jours et qui n'était pas encore empaqueté! Il doit y avoir dedans 18 stylos, des ampoules, mon matériel de couture (hahaha le truc qui ne sert jamais et qui ne servira plus jamais maintenant que maman est à côté) quelques catalogues, que du très intéressant quoi.

Nous prenons nos marques tout doucement, c'est plutôt facile pour le moment, même si c'est plus petit, que l'extérieur est moins avenant et que nous ne connaissons pas encore les bruits, ce qui nous réveille encore la nuit. J'aime bien être ici, je m'y sens plutôt à l'aise et j'ai envie de sortir ma déco pour retrouver un peu de notre maison.

Maison à qui j'ai définitivement dit au revoir il y a 4 jours. Il pleuvait, c'était un temps à dire au revoir! J'ai eu la gorge serrée, les larmes aux yeux et puis s'est passé et bien mieux que je ne l'aurai imaginé. C'était sans compter la reine du gang des tibias (il faudra un jour que je vous présente les membres de mon gang des tibias quand même) qui m'a envoyé un message sur la route et qui m'a fait ouvrir les vannes...

Alors quand je pense à ce que je laisse au pays du fromage, j'essaye de me concentrer sur ce pour quoi je fais tout ça, sur ce que je gagne à être ici et les soirées improvisées, les raclettes surprises et le bonheur de vivre à quelques minutes de toute ma famille me donne raison.

Bien sûr, tout n'est pas rose, il y a des moments de doute, des moments de nostalgie, des moments de peur...je n'ai pas rencontré le prince charmant, il n'est pas venu m'enlever sur son beau cheval blanc, n'a pas résolu tous mes problèmes, la banque continue à être une banque, il y a toujours des gens qui oublient de mettre leur clignotant et la maison n'est toujours pas auto nettoyante ni les enfants super obéissants mais j'ai quand même bien plus souvent le sourire que les larmes ;-)

Maintenant un autre challenge nous attend: la rentrée!

A suivre au prochain épisode...

Des bisous les gens et bonne rentrée à tous les loulous, les profs et particulièrement à ceux qui changent, ceux qui franchissent un cap et ceux qui comme nous, vont vers l'inconnu en  faisant semblant d'être sereins!